Qui a dit qu'un couple devait toujours durer

Publié le par Drôle de mine

Un week-end assez calme où j’ai beaucoup entendu parlé et moi même évoqué le sujet du couple, si les avis sont partagés, une chose est sure et certaine nous cherchons l’amour tout du moins un peu d’amour.

Nous cherchons tous d’une façon ou d’une autre à travers le travail que nous faisons, les regards que nous croisons, l’approbation, une utilité ou une marque de reconnaissance.

Mais si le couple répond en partie à nos besoins, il se définit par une identité différente que nous créons. Etre à deux, élire une personne comme compagne ou compagnon relève bien souvent d’un autre défi. Pour certains d’entre nous, cela représente à terme un enfermement pour d’autres au contraire ce sera le cocoon de la vie, le moyen de s’épanouir et de grandir. La notion de couple m’échappe parfois encore, si au départ elle s’établit par choix et par amour, son existence me semble assez aléatoire, du fait des élans de nos sentiments et du temps qui passe évidemment. La vie met parfois des personnes sur notre route qui nous donnent envie de nous poser, et quelques années après une autre va nous donner envie à l’inverse de nous envoler. Alors quoi faire ? rester ou partir. La vie n’est-ce pas le mouvement ? Je ne pense que pas partir ce soit détruire ce qu’on a vécu, ni renier le couple que l’on a crée. Je ne vois pas cela comme un échec. Il me paraît impensable de se dire que l’on va faire toute notre vie ensemble. Même si l’idée nous séduit, surtout nous les filles (on a inculqué cela avec les contes de fées ne l’oublions pas ) ce serait se renier soi-même. Comment peut-on savoir de quoi on aura envie de dix ou quinze ans. Au-delà de se trahir, ne serait-ce pas trahir l’autre en lui disant je serais toujours la ou le même, mes sentiments ne changeront pas, je vais rester figé(e) ?!  

Comme je l’écrivais un peu plus haut, le couple me paraît être un défi que l’on se lance. Le principal, c’est de s’aimer après tout et d’avoir le désir comme le plaisir en commun. Bien sûr l’amour se mérite et il exige parfois quelques sacrifices aussi, tout a un prix, même lui. Les sacrifices sont à la hauteur de ce que l’on s’est fixé !Pour conclure, je dirais soyons heureux en prenant soin de pas promettre aux autres ce que nous ne pouvons pas tenir et peut-être qu’enfin tout ira bien.

Publié dans Drôle d'idée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jeffzck 25/03/2006 11:46


http://fdrrqqdfebgds.host.com
desk3
[url=http://fdrsqqdfebgds.host.com]desk4[/url]
[link=http://fdraqqdfebgds.host.com]desk6[/link]

GarouDesBois 17/11/2005 08:04

tiens .. ce raisonnement raisonne en moi comme une vérité incontournable ...
clairement exprimée ..

bonne journée
Gdb

Tchou 13/11/2005 11:38

Texte écrit avec soin et clarté. Je suis d'accord sur la plupart des points. Les êtres sincères et lucides trouvent bien un mode de vie qui leur convienne. J'aimerais bien que Drôle de Mine écrive un texte sur les enfants. J'imagine qu'il est difficile d'aimer l'autre sans le désir d'avoir un enfant avec elle (lui). Pour une femme, c'est encore plus difficile. Elle n'a qu'un laps de temps limité pour avoir un enfant dans les meilleures conditions.

lovely 10/11/2005 10:26

le courant, le courant...pour l'instant faut que j'enlève les doigts de la prise pour réfléchir un peu!;)
Ma situation n'était pas le top mais il y a bien pire et puis j'ai la chance d'avoir toujours eu un tempérament plutôt joyeux et j'étais une petite fille pleine de rire et d'entrain, avant de devenir une magnifique jeune femme...(heu...j'en fais trop là?;))

Bisous

DrÎle de mine 10/11/2005 10:18

Personne Lovely! Personne n'a dit ça! ;-)
Ta situation familiale en fait n'a pas du être agréable ni simple à gérer, il faut beaucoup d'amour et de courage pour tenir dans de telles conditions! Chapeau.
Tu finiras pas t'envoler du nid toi aussi, et retrouver le courant porteur!;-)