C'était peut-être ça le rock n'roll

Publié le par Drôle de mine

Il est 5.30 passé. Je viens de rentrer. Le jour a déjà rhabillé Paris de sa clareté, je n'irai pas dormir. Pourtant la nuit ne fut pas blanche !!!

Deux concerts étonnants. Bertrand nous avait réservé bien des surprises, adieu piano kazoo, il se reprenche à l'électrique le temps d'un soir, il reprend même quelques vieilles chansons, et la magie débarque sans crier gard. Alors Bertrand, tu recommences quand ?

Puis c'est Léopold et Balthazar qui s'installent devant un public conquis qui n'est plus à prendre mais à l'attendre depuis des heures! Porté par cette petite foule, il s'en donne à coeur joie jusqu'à finir à 2h00 du matin dans une version très trash de Mars et Venus accompagné par Bertrand et oh suprise l'ex-batteur de "Belle & Sebastian". Les voilà partis pour une demi-heure d'impro devant un shebeen pris en laisse et en liesse, ça remue, ça sourie et ça chante d'un bout à l'autre du bar.

Et oui c'était peut-être ça le rock n'roll!!!

 

Publié dans Drôle de mine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
C'est peut-être ça. Ou tout le contraire. l'essentiel c'est qu'on se pose encore la question. Non ?
Répondre