La pêche est ouverte dans le grand bleu

Publié le par Drôle de mine

Les rencontres ne sont désormais plus une histoire de chasse (à l'homme) mais bel et bien une affaire de pêche.

Si on en croit l'explosion des sites de rencontres et le nombre croissant de femmes célibataires, on peut se poser la question sous cet angle aujourd'hui : comment ferrer un gros poisson?

La petite friture rien de plus facile, ça grouille un peu partout, il suffit de tendre la main pour en ramasser! Le problème c'est que ça lasse et ça laisse souvent avec la faim au ventre faute de consistance.

En revanche dès qu'il est question d'une belle prise, les choses se corsent. De un il semble qu'il faille être bien équipée, de deux on s'embarque pas n'importe comment, encore moins n'importe où. Devant la complexité de cette expédition, mieux faut se renseigner à l'avance sur les endroits privilégiés et avoir les bons accessoires!  Ainsi tous les articles sur le sujet cartonnent, qu'il s'agisse de quelques les trucs et astuces pour les faire mordre à l'hameçon ou des meilleurs coins à fréquenter.

Mais dès l'or que vous avez réussi à en attraper un, attention à la casse, une fois ferré il faut encore pouvoir le faire monter dans le bateau !

 

Le hasard ne semble plus très à la mode, la confiance en la vie non plus d'ailleurs. On prévoit, on calcule dans les moindres détails. Tout est bon pour attirer "le beau poisson". Je ne parlerai pas du string qui dépasse du jean, ou des dessus dessous un peu trop choc à mon goût...

Si la femme perd sa place en jettant ainsi ses lignes ou ses filets à découvert, l'homme ne descend-t-il pas plus profond, dans des eaux troubles, pour échapper à tous ses pièges?

 

Tout le monde n'a pas une âme de pêcheur, en ce qui me concerne la pêche est impossible, j’ai le mal de mère!

De plus, je préfère rester sur la côte ou sur ma page (de sable) blanche. Dans le grand bleu on peut faire de mauvaises rencontres du genre requins. Non je n'ai pas très envie de me jeter à l'eau, à défaut d'ancre, quand je plonge  ce n'est que  dans ses lignes horizontales, et  si quelque chose remonte, il s'agit de  mon moral!

 

 

Publié dans Drôle d'idée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
T'étais bien plus sable.<br /> T'étais indispensable...
Répondre
F
je tente la pêche au gros avec mon club des célibataires gratuits... bof bof quoi, j'ai le temps d'attendre. je suis d'accord avec Thomas pour les culottes Peite bateau...ya que là dedans que l'on est bien alors...
Répondre
D
C'est pourtant pas compliqué,pour ferrer un grosse piéce il suffit de répondre simplement par oui ou par non. En principe, il vaut mieux répondre oui. Sauf si c'est un romantique, auquel cas , il appréciera le non, du moins provisoirement ;
Répondre
L
Joliment tourné tout ça, tous les hommes rêves de poupées mais finalement ce ne sont que des rêves. Nous sommes toutes la poupée d'un rêveur!
Répondre
T
Je demande la réhabilitation des culottes Petit Bateau... et fissa!<br /> <br /> No more puppets with strings attached!<br />
Répondre