Une faim de printemps à plein régimes

Publié le par Drôle de mine

Aujourd'hui dernier jour du joli mois des contrariétés où pourtant les fleurs du bonheur se vendent au coin de la rue, sonnent les cloches et les clochettes pour annoncer l'arrivée de l’été et de nos robes légères.

Comme on les a attendus ces premiers moments de chaleur où l'on peut, d’après le diction, faire ce qu'il nous plait.

31 mai: on va pouvoir tourner la page et voir s'inscrire juin en toutes lettres. Certains pensent déjà aux vacances, aux soirées en terrasse ou aux bbq entre amis le week-end... pendant que d'autres s'angoissent depuis quelques semaines : "j'ai deux trois kilos à perdre avant cet été".

Tous les ans le même programme s'affiche sur nos écrans ou dans les kiosques, au printemps la vedette c'est le REGIME. Depuis ces dix dernières années impossible d'énumérer le nombre de recettes miracles que l'on aura essayé de nous faire avaler, au moins de bonnes centaines. Allez vous y retrouver!!! C'est à en perdre la tête, pas des kilos.

Alors que pour nous alléger on devrait moins (ou mieux) manger, on aimerait bien nous faire consommer davantage!

Ca marche, oui ca marche, ma tirelire a maigri!

"MAIS celui-là est tout nouveau, vous allez voir, en trois semaines vous aurez retrouvé votre taille de jeune fille..." (Oui oui bien sûr!) On va se priver pendant deux ou trois mois avec ces grands moments de désarrois et de solitude que traduisent ces sempiternelles réflexions : « Oui ça à l’air très bon MAIS je ne peux pas, j’suis au régime ». Tout ça pour dès le début de l’automne se retrouver avec un ou deux kilos de plus qu’au départ, merci pour la combine.

Certes la technique est efficace, je ne peux qu'en convenir, MAIS la balance ne s'équilibre pas vraiment!

 

Aussi mesdemoiselles, mesdames ou messieurs, je vais vous faire une confidence, j'ai commencé à réellement perdre mes soi-disant deux trois kilos de trop le jour où j'ai arrêté de suivre leurs méthodes miracles. Je mange ce que je veux, quand je veux! Je ne me prive pas, jamais. J'écoute mon corps, il sait bien ce dont il a besoin lui. Ma tête elle, elle n'a qu'à bien se tenir (sur mes épaules), d'abord ce n'est pas son rayon! Si j'ai connu ces fameuses périodes de yoyo aujourd'hui ma taille 34 se moque bien de ces objecteurs de silhouette.

A la question « tu commences quand ? » je proposerai « quand est-ce que t’arrêtes ? »

31/05 : fin du mois de « mais ».

 

Publié dans Drôle d'idée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Guade, merci. Entre crayons et pinceaux, on se comprend! reviens faire une pause quand tu veux.
Répondre
G
Au delà du réalisme éclatant de ce que tu dis, je voudrais souligner la beauté des mots que tu emploi. C'est vraiment très beau. Merci pour ce petit moment de détente!
Répondre
A
Tu sais se que j'en pense!!! Suis entièrement d'accord!
Répondre
F
une bonne méthode de perte de poids, tu te ramsses des rateaux à profusion... c'est génial, ça coupe la faim :-)
Répondre
T
Apprécier la tête, pas ce qu'il y a en dessous... On rêve... Loue BOXING HELENA en DVD...!
Répondre